Stopper les hausses de carburants

Gilets jaunes entrent en action ce 17 novembre

Manifestations contre la hausse des carburants, les gilets jaunes vont bloquer les routes ce 17 novembre. Soixante dix huit pour cent des sondés trouvent "justifié" cet appel aux blocages. Le chef de l’État et son Premier ministre justifient la hausse des carburants suite aux effets de la hausse conjugués du prix du pétrole et de l’augmentation chaque année de la taxe carbonne. Il n’y a pas de solution magique au problème du dérèglement climatique". "Il faut pouvoir inciter nos concitoyens à changer un certain nombre de comportements qui sont problématiques du point de vue des équilibres environnementaux", a ajouté Edouard Philippe. Il faudrait peut-être rappeler au Premier ministre l'article de Marie Viennot à découvrir sur france-culture : Forêts françaises : un grand gâchis. En France, on a pas de pétrole, mais on a des forêts! 4ème surface forestière d'Europe, la France regorge d'essences diverses et précieuses qu'elle exporte de plus en plus, ce qui met toute la filière industrielle en aval en danger. L'Etat est parti prenante en ce qui concerne la gestion des forêts depuis la fin du 17ème siècle. Au lieu de préserver ce patrimoine forestier, l’État laisse cette matière première partir à l’étranger. Et c’est vers la Chine que l’on exporte des chênes et des hêtres (des grumes, c’est-à-dire des troncs, pour être précis). Or en parallèle, nous importons, des produits issus du bois, meubles parquet, pâte à papier.... pour plus de 6 milliards d'euros par an. Il y a des millions de propriétaires forestiers d'un côté, et de l'autre des milliers d'entreprises (2000) qui transforment le bois. Parmi les propriétaires publics (l’État, et les communes possèdent un quart de la forêt française). Entre propriétaires forestiers privés et industriels du bois, la colère monte. Les industriels reprochent aux propriétaires d'exporter trop de chênes vers la Chine, ce qui les prive de matière première, et menace disent-ils de 6000 à 10 000 emplois. Les gardes forestiers, lassés de l’abattage à tout prix, poussent un cri d'alarme.
Les agents de l’Office national des forêts dénoncent le détournement par les autorités de leurs missions de service public. Ils déclarent : Le bois étant un matériau à la fois écologique et renouvelable, son commerce est légitime est nécessaire. Pour autant, nul ne devrait considérer la forêt comme une marchandise ordinaire dont la seule vocation serait d’engranger des bénéfices.
Tel est, en somme, le message ferme et précieux porté jeudi 25 octobre dernier par 1 200 forestiers et autres amoureux de la nature unis contre une éventuelle privatisation de l’Office national des forêts (ONF). Leur mot d’ordre : « la forêt n’est pas une usine à bois ». Lumière sur une mobilisation exemplaire.
Dans ses déclarations, Edouard Philippe veut inciter les concitoyens à changer un certain nombre de comportements qui sont problématiques du point de vue des équilibres environnementaux. Cette déclaration, il devrait la mettre en pratique lui-même et changer le comportement de l'État.
S'il est honnête, il devrait interdire le massacre à la tronçonneuse des forêts françaises et gérer le capital forestier en adéquation avec la protection de la nature. Il devrait obliger la vente des grumes aux industriels locaux en priorité pour préserver l'emploi et diminuer l'émission de CO², appliquer le "Manifeste de Tronçais".
La planète n'en serait que plus saine, plus de porte-conteneurs dans un sens et dans l'autre sur les océans du globe. Ce qui aurait comme effet la diminution importante de l'émission de CO².
Baisse du va et vien des poids lourds, depuis et vers les ports maritimes.
Augmenter la mise en place d'autoroutes ferroviaires comme celle, qui depuis le 6 novembre, relie Calais à Turin Orbassano. Ce qui permettrait de limiter l'émission de CO² et de protéger notre réseau routier.
Après cela, il ne serait plus nécessaire d'augmenter le prix du carburant à la pompe. Nous pourrions attendre sereinement les technologies non polluantes concernant nos déplacements en voiture.

Les gilets rouges bloqueront les routes le 17 novembre
Un gilet jaune
Edouart Philippe
Edouart Philippe le Premier ministre
La forêt est un gage de santé
La forêt emmagasine le CO²
Les grumes des forêts françaises exportés en Chine  nous reviennent en meubles
Les grumes des forêts françaises sont en grande partie exportées en Chine, et ce sont des meubles que les chinois nous revendent.