Espace France : les brèves 2017

 

accès direct aux articles
GM&S en grève - St-Priest : mise au point - Guyane: le gouvernement cède - Cazeneuve et la Guyane - A table - Enfants morts de la pollution - Radar embarqué - Circulation différenciée - Embargo US - Revenu universel - Circulation alternée

Le PS éliminé du second tour

Macron président
Macron président

Bien vivre de son travail et inventer de nouvelles protections :

Proposition de Macron : Pour méliorer le pouvoir d'achat de tous les travailleurs, il faut réduire de 500€ supplémentaires /an les cotisations payées par les salariés pour un salaire de 2200€ nets par mois.

remarque : Ce manque à gagner pour la S.S. risque de déstabiliser la gestion de cet organisme, les conséquences peuvent être lourdes (déremboursement des médicaments, fermeture d'hôpitaux, baisse de la capacité de financement des recherches médicales). A terme, la faillite de la S.S. n'est pas impossible.

Proposition de Macron : Rétablir les exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires.
Remarque : Conséquences identiques à celles décrites ci-dessus.

Libérer le travail et l'esprit d'entreprise

Proposition de Macron : Réduire le coût du travail en abaissant les cotisations sociales employeurs, de 6 points, de 10 points pour le niveau du SMIC

remarque : politique de casse de la S.S. et qui ne résoudera pas le problème de l'emploi.

Inventer un nouveau modèle de croissance.

Proposition de Macron : Soutenir l'investissement privé.

remarque : C'est aux entreprises d'investir pour se développer. Es-ce moral que l'argent public soit dilapidé pour les entreprises privées au détriment des salariés?

Proposition de Macron :création d'un Fonds pour l'industrie et l'innovation de 10 milliards d'€ issus des actions d'entreprises possédées de manière minoritaire par l'Etat, pour financer les industries du futur.

remarque : A qui appartiendront ces industries du futur? Il serait indécent de les offrir au privé.

Proposition de Macron : Nous placerons la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides (principale cause des cancers des enfants depuis 20 ans)

remarque : Emmanuel Macron osera t'il s'attaquer aux entreprises produisant les produits phytosanitaires. Interdira t'il la fabrication et la vente de ces produits?

Macron mérite t'il notre voix ?
dogóry

Observations sur la présidentielle
Présidentielles 2017

A deux exceptions près, tous les candidats ont une solution pour la "France".
L.O et le NPA sont les deux seules formations politiques qui ne proposent pas de diriger le pays en cas de victoire. Ils savent qu'ils ne seront pas présents au second tour et n'entretiennent, vis à vis de leurs électeurs, aucune assertion mensongère sur leur présence à cette finale.
Parmi les autres "petits candidats", tous assurent qu'ils seront présents pour le second tour. Ce n'est pas en utilisant la méthode Coué qu'ils seront qualifiés.
De, Le Pen à Mélanchon, chacun des neuf autres candidats prétend détenir la solution pour relever la France et faire baisser le chômage. Tous les Présidents, de la V ème République, ont assuré qu'ils allaient relever la France. Comme Hollande en 2012, son ennemi était "la Finance", et nous pouvons le remercier pour le dynamisme qu'il a dépensé pour la mater. Tous ces candidats prétendent être là pour sauver "la France". Difficile à gober, je croix plutôt que le poste de Président est jubilatoire et peut aussi être très lucratif.
Il est étrange que Fillon, Macron et les autres, qui ont été membres de Gouvernements dans un passé proche, n'aient pas mis tous les moyens pour mettre en œuvre  les mesures qu'ils prétendent indispensables pour le pays. Nous pouvons déjà avoir de sérieux doutes, sur leur sincérité.
Plutôt que de chercher le bon Président pour la France en étudiant leurs programmes, il faudrait peut-être commencer à modifier la Constitution et passer à une autre République qui prenne en compte, dans un premier temps, le vote blanc. Comme nous n'avons plus aucune confiance pour ceux qui seront élus, la suite logique serait de pouvoir démettre ceux dont les actions, propositions politiques ou économiques ne nous conviennent pas. La politique ce n'est pas que la gestion d'un pays, c'est aussi s'investir sur le plan local ou départemental. Faire entendre sa voix sur tous les sujets comme, la gestion de l'eau, de l'électricité, les infrastructures routières et ferroviaires, la gestion des impôts directs et indirects. Avoir son mot à dire en ce qui concerne, les aides octroyés par l'Etat aux banques, l'allégement de 41 milliards sur les charges des entreprises (ce qui a pour conséquence le creusement du trou de la Sécurité Sociale), sur l'utilisation des pesticides, sur les perturbateurs endocriniens( présents dans les cosmétiques, l'eau et l'alimentation), sur la délocalisation des entreprises.
Cela paraît utopique mais cela s'appelle de la démocratie directe. Il y a longtemps que les politiques et les journalistes vantent la démocratie française, mais participer à une élection tous les cinq ans ou voter "non" à un référendum, aussitôt est invalidé parce que le résultat n'est pas conforme à l'attente des dirigeants, es-ce de la démocratie?

dogóry

Les propositions de Monsieur Propre
Fillon Président

En page 6 de son tract concernant l'élection présidentielle, François Fillon expose ses propositions pour le pouvoir d'achat.

Augmentation du salaire net en réduisant les charges sociales payées par les salariés. Le gain pour chaque salarié sera de 350€.
Si la dotation de la sécurité sociale est diminuée de la part salariale alors que déjà la part patronale a été réduite, comment allons nous pouvoir être soignés. Fillon prépare, la fin de la Sécurité Sociale et le début de l'âge d'or des Mutuelles privées.

Transmission du patrimoine plus rapide en réduisant de 15 à 10 ans le délai entre deux donations.
Ce sont les SDF qui seront contents.

Pour une "famille fraternelle", le candidat prévoit " Un plan sans précédent de lutte contre la pauvreté " sans dire comment il fera.
Il devrait commencer à construire des logements pour améliorer le sort des gens qui sont dans la rue.

Il va aussi lutter contre le handicap " en rendant les bâtiments et les espaces publics accessibles à tous.
Belles promesses qui ne peuvent être tenues. Il me semble que c'est un certain Fillon Premier Ministre qui avait déclaré que " l'Etat est en faillite ". Où va t'il trouver l'argent ?

Concernant notre retraite il a écrit, " il est injuste qu'après une vie de travail et d'efforts, vous ne puissiez pas vivre dans des conditions décentes. Pour garantir le pouvoir d'achat des retraités, il n'y a pas d'autres choix que d'aller progressivement vers la retraite à 65 ans. Je revaloriserai de 300€ par an les pensions de retraite de moins de 1 000€ et de 10% les petites pensions de réversion.
François Fillon est généreux, avec moins de 30€ par mois il n'y aura plus de fin de mois difficiles.

dogóry

Valls soutient Macron
Valls vote Macron

29 mars 2017
L'attitude de Valls apportant son soutient à Macron au premier tour de la présidentielle déroute les électeurs du P.S. Le Parti Socialiste se relèvera t-il de cette nouvelle trahison ? Comment faire confiance à un dirigeant, quel qu'il soit, s'il ne respecte pas la parole donnée. Son avenir est il envisageable ailleurs que dans la poubelle de l'histoire ?

dogóry

Nous sommes la risée des autres pays
Présidentielles

Le spectacle vu de l’étranger doit être surprenant. La droite et l’extrême droite traînent des casseroles, même Macron aurait quelques soucis avec les emplois fictif. Côté PS, ce n’est guère mieux : tous ces candidats à la primaire qui avaient pourtant jurés de soutenir le vainqueur, aujourd’hui se rétractent prouvant du même coup leur opportunisme. Comment alors faire confiance à ces renégats. Le PS commence à se disloquer.
La scission entre les deux irréconciliables est proche. Que tous les candidats mis en cause dans des affaires judiciaires ou ne respectant pas la parole donnée, continuent à susciter l’appui de sympathisants est mal compris hors de nos frontières.

dogóry

Le cirque des présidentielles
Présidentielles 2017

23 février 2017

Les présidentielles nous apportent depuis quelques semaines des rebondissements inattendus.
Après l’élimination de Juppé et de Sarkozy, au profit de Fillon, le Canard Enchaîné dévoile l’affaire des emplois fictif concernant son épouse. François Fillon avait gagné la primaire de la droite parce qu’il paraissait le plus honnête et présentait le programme le plus convaincant. Il avait un moment claironné, que s’il était mis en examen il se retirerais de la course à la Présidence de la République.
Le Front National est lui aussi dans la tourmente. Une perquisition a eu lieu ce lundi 20 février à son siège. Là encore il y a soupçons d’emplois fictif et ce mercredi 22 février 2017, après audition du garde du corps et de la cheffe de cabinet de Marine Le Pen, cette dernière a été maintenue en garde à vue
Malgré les malversations, ces deux candidats sont encore plébiscités par leurs troupes ( il est vrai un peu moins pour Fillon depuis quelques temps ).
Le choix pour ces Présidentielles reste limité. Comment peut-on faire confiance à Fillon pour ses renoncements ? au FN pour les soupçons d’emplois fictif et son extrémisme. Concernant le PS, une grande majorité de ses électeurs ne lui font plus confiance déçus par Hollande et Vals. Les Hamon, Montebourg et autres contestataires ont trop tardés à se démarquer du gouvernement pour susciter l’adhésion à gauche.
Bonne nouvelle pour Macron, François Bayrou lui apporte son soutient.
Faut-il chercher, comme le font la majorité des français, l’homme (ou la femme) providentiel ou plutôt réclamer le changement des institutions afin de donner plus de voix à la population ?

dogóry

Comment éliminer Gérard Filoche de la primaire du PS.
Gérard Filoche

26 décembre 2016
En tentant d’influencer les maires, députés, conseillers régionaux et généraux, en sous-entendant qu’ils ne se serraient plus investis par le parti aux prochaines élections, les membres de la direction du parti exercent une pression intolérable et antidémocratique.
L’accession à une primaire ne devrait pas être soumise à des parrainages mais au choix des militants dans des conditions restant à définir.

dogóry

Il y a un siècle à Lens
Lens 1918

20 novembre 2016
L'article du "Canard enchaîné" du 12 octobre 2016 nous rappelle la tragédie qu'ont enduré les lensois pendant la première guerre mondiale.
La ville occupée par les Allemands dès 1914 a subi de nombreux bombardements de la part des alliés à partir de 1917, pour devenir un amas de ruine en fin 1918.
Les habitants ont commencé à fuir bien avant la destruction totale de leur ville. En mars 1917, les Allemands ordonnent que 6 000 lensois quittent les lieux, la plupart se réfugient en Belgique. Dans ce pays les lensois ne peuvent pas bénéficier de toutes les denrées alimentaires.
Un ou plusieurs de ces bannis sont accueillis chaleureusement et cordialement par des familles Belges, mais parfois ça grince.
Comme pour les réfugiés venu d'Alep ou d'ailleurs,  le gouvernement français a réparti les migrants de Calais sans concertation, des villes sont hostiles à leur venue.
La bêtise fait souvent tenir des propos en dépit du bon sens comme cette dame entendu sur FR3 Soir, il y a quelques semaine et qui disait "que les migrants ne sont que des lâches, qu'ils feraient mieux de combattre l'ennemis chez eux. Aurait-elle tenu les mêmes propos sur les lensois réfugiés en Belgique en 1918 ?

dogóry

GM&S en grève
GM&S

Certains n'hésitent pas à dénoncer les migrants, comme étant responsables du chômage. Ils ne font qu'écouter les médias, les représentants de la droite et de l'extrême droite. Rejeter ces indésirables hors de nos frontières serait la solution. En général ils ne font qu'entériner sans réfléchir les exposés des commentateurs télé. Ce qui se passe à Wirlpool et à GM&S, dont les usines vont fermer, prouve que cela n'est pas si simple. Les migrants ne sont pas responsables de l'augmentation du chômage qui résultera de la fermeture de ces deux usines. Mais comment réagira l'Etat ?  Interviendra t-il comme le protecteur des salariés et non du capital ?
Les 279 salariés de GM&S déçus et exaspérés mettront t-il leur menace à exécution en faisant exploser les bouteilles de gaz ?
Emmanuel Macron a du pain sur la planche, il va devoir trancher.

dogóry

St-Priest : Mise au point du Maire
Canard2

Vu en première page du Canard Enchaîné du 10 mai 2017.

Le maire de St-Priest-Bramefant choqué que 155 de ses électeurs ont voté Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle, a décidé de publier une lettre ouverte sur les réseaux sociaux. Il a interpellé ces électeurs par leur prénom pour leurs faire la leçon :
A celui qui se plaignait de l'insécurité, il a rappelé que la dernière fois que quelqu'un s'est fait molester : toi Pierrick tu n'étais pas né. A Emile qui peste contre toutes ces aides sociales, il lui rappelle qu'il a été celui qui a bénéficié du plus gros montant au titre de l'aide sociale pour l'habitat et que sa mère perçoit l'APA. A Daniel qui veut faire payer les fraudeurs, il lui rappelle que bosser au black, ce n'est pas la règle. Etc, etc…
Le Maire termine par cette phrase, " aux 143 autres qui souhaitent une petite phrase avec leur prénom, je me tiens à leur disposition".
Il y a aussi ceux, qui aujourd'hui veulent chasser les migrants, bon nombre d'entre eux ont des parents ou des grands-parents originaires de Pologne, d'Espagne ou d'Italie. Ils devraient être moins sectaires et se dire que s'ils sont là aujourd'hui, c'est parce que des "Le Pen" ne gouvernaient pas le pays.

dogóry

En Guyane, un accord à 3 milliards d’euros met fin à un mouvement.
Guyane Ok

Une sortie de crise a été trouvée en Guyane. Samedi 22 avril, le gouvernement a signé un accord et débloqué 3 milliards d’€, pour aider le département.
Pourtant Bernard Cazeneuve, trouvait irréaliste, début avril, les demandes financières des responsables grévistes de Guyane. Ces demandes financières qui se chiffraient alors à 2,5 milliards d€.
Encore une fois nous avons la confirmation, que seul la lutte paye.

dogóry

Guyane : Cazeneuve non à la démagogie.
Guyane1

Bernard Cazeneuve, trouve irréaliste les demandes financières des responsables grévistes de Guyane. Il est vrai que 2,5 milliards d'Euros est une grosse somme mais, cette demande n'est t'elle pas légitime ?
Si l'on se souvient du Crédit d'impôt de 40 milliards, pour la compétitivité et l'emploi, octroyé aux entreprises au début du quinquennat par François Hollande, était-ce réaliste ? Cet argent était censé être la contre-partie accordé pour l'embauche d'un million de chômeurs. Le gouvernement était-il à ce point naïf ou, était-il conscient que cet argent ne servirait qu'à verser un peu plus de dividendes aux actionnaires ? Nous sommes en fin de quinquennat et la baisse de ce million de chômeurs promis se fait toujours attendre. N'était-ce pas de l'irréalisme de la part du gouvernement ?
Et les mille milliards offerts aux banques, prouve que la Banque Centrale Européenne est tout aussi irréaliste puisque cela n'a pas relancé l'économie. Cet argent, s'il avait été distribué aux salariés, aurait contribué à faire baisser la colère de ceux-ci et relancé l'économie.
En conclusion qui sont les démagogues, les manifestants guyanais où nos dirigeants nationaux et européens.

dogóry

A table

C’est sous se titre que " Le Canard Enchaîné " de ce mercredi 29 mars, nous rend compte des largesses qu'offre la BCE à l'égard des banques. En effet, celles-ci vont pouvoir emprunter à la Banque centrale européenne jusqu'à un taux de moins 0,4%. Le Canard cite l'exemple suivant : une banque qui va emprunter 1 milliard d'euros, devra rembourser 984 millions dans quatre ans. Comme le souligne le groupe Cofidis, c'est le moment d'en profiter. Sa proposition pour un prêt personnel de 7 000€ sur 36 mois, propose un TAEG fixe de 6,63%.
Pour les Sociétés de Crédits c'est tout bénéfice.

Pour les salariés, retraités, artisans emprunter n'est pas aussi rentable.
dogóry

La pollution entraîne la mort de 1,7 million d’enfants chaque année

Pollution

Le décès, du quart des enfants de moins de 5 ans dans le monde, est dû à la pollution.
La dégradation de l'état de l'environnement alourdit la mortalité infantile. Et pas qu'un peu. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui publie ce lundi deux rapports sur le sujet, pas moins de 1,7 million de morts d'enfants de moins de cinq ans lui est imputable.
La mauvaise qualité de l'air constitue de loin le premier fléau. La pollution de l'air intérieur et extérieur, ajoutée au tabagisme, entraîne chaque année le décès de 570.000 de ces enfants, victimes d'infections respiratoires.
En savoir plus
La pollution de l’air peut-être causée de façon naturelle, par l’activité humaine ou aussi par des réactions physico-chimiques entre composants chimiques. Il faudrait commencer par limiter l’activité humaine, en ne produisant pas plus qu’il n’en faut, aussi bien sur le plan industriel qu’agricole. Réfléchir sur l’utilité du principe de croissance. Est-il nécessaire de produire toujours plus, en surexploitant les ressources naturelle nous augmentons les émissions à effet de serre.
Nous voyons aujourd’hui les effets que produit cette politique de croissance à outrance. Le réchauffement climatique, il n’y a pas très longtemps, était considéré comme une absurdité par un bon nombre de personnalité de la politique, des médiats, etc… Ces dérèglements aujourd’hui sont visibles : fonte des glaces aux pôles, tempêtes tropicales plus nombreuses, la France subit elle aussi des catastrophes, vents de plus en plus violents. La sécheresse gagne du terrain sur la planète avec son lot d’émigrés ( que certains politiques demandent à refouler hors de nos frontières ).
Heureusement la Préfecture de Paris a déjà prit une mesure pour limiter la pollution de l’air elle n’a rien trouvé d’autre, pour l’instant, que de limiter la circulation automobile dans Paris. Pourtant d’autres mesures seraient possibles :
Comme les Suisses, mettre les camions sur les rails,
Privilégier l’agriculture locale et biologique,
Produire dans l’hexagone plutôt qu’à l’autre bout de la planète,
Obliger les entreprises à fabriquer des produits durables,
Etc …
L’application des règles citées ci-dessus à l'échelle de la planète, diminuerait certainement les décès dus à la pollution de l’air.

dogóry

L'Etat va confier les contrôles par Radar embarqué à des sociétés privées.
Radar embarqué

24 février 2017

Ce que cherche surtout l’Etat, c’est faire payer les automobilistes car il a besoin d’argent après tous les cadeaux qu’il a consenti pendant ce quinquennat. Il aurait-il pu charger les fonctionnaires de l’Etat d'effectuer ces contrôles plutôt que d'engraisser des sociétés privées ? La question que l’on est en droit de se demander est la suivante : les routes seront-elles plus sûres avec ce système ? pas sûr !
Par contre l’automobiliste ayant fait par inadvertance une faute mineure (ce qui peut arriver à tout le monde) sera sanctionné. Pour une route plus sûre, il faudrait surtout que les agents s’attachent à contrôler le comportement des conducteurs et non pas une faute mineure ou un dépassement inintentionnel de la vitesse

dogóry

Circulation différenciée à Paris.
Vignette différenciée

23 janvier 2017
Face à la pollution aux particules fines, la Préfecture de Police de Paris instaure la circulation différenciée. N’y a-t-il pas d’autre alternative à cette décision ?
Comme nous l’avons déjà vu précédemment, la pollution de l'air provoque chaque année 48 000 décès et coûte à la société 101 milliards d’euros par an. Les hommes politiques et les gouvernements, ont durant des décennies, subventionné la motorisation la plus polluante, le diesel. Tous ces décideurs n’ont pas écouté les mises en garde des écologistes et des scientifiques non lié à des intérêt particuliers, ils sont responsables de la situation actuelle. Les autorités ont sabordé, depuis plus de cinquante ans, le transport passager par chemin de fer en fermant sois disant les lignes déficitaires. Il aurait été plus sage de construire des voies de chemin de fer et des autoroutes ferroviaires. Comme au tunnel sous la Manche, transporter par rail les camions et les voitures aurait engendré moins de pollution et par conséquent moins de morts.

dogóry

Fin de l’embargo US sur la viande française.
Ferme des 1000

14 janvier 2017
Les Etats-Unis autorisent à nouveau les importations de bœuf français
Faut-il se réjouir de cette décision américaine ?.
Cela dépend de quel côté on se place..
Côté agricole et agroalimentaire certainement car cela va peut-être booster leur production et leurs ventes.
Maintenant pour notre santé, j’en doute. Ce surplus d’activité entraînera une pollution importante. Les rivières, les nappes phréatiques et nos côtes seront encore plus polluées. Nous ne pouvons nous réjouir d’être empoisonnés au profit des américains.
Sans compter sur les conflits qui ne tarderont pas à survenir concernant le mode de production intensif

dogóry

Le revenu universel : une idée sociale des candidats à la présidentielle ?
Revenu universel

Bonne ou mauvaise idée

Le Mouvement français pour un revenu de base estiment que ce revenu doit être :
- Inconditionnel.: que l'on travaille ou pas,
- Universel : que l'on soit étudiant, salarié ou retraité,
- Individuel : quel que soit la situation financière des autres membres de la famille,
- Cumulable : ave un salaire au autres prestations,
- Automatique : sans en faire la demande,
- Permanent : versé tout au long de sa vie depuis la naissance.

Que proposent les candidats :
Jean-Luc Bennahmias : Un revenu inconditionnel et universel... à terme 800€/mois
Benoît Hamon : revenu inconditionnel et universel, à partir de 18 ans... à terme 535€ puis 750€
Yannick Jadot : revenu inconditionnel et universel, de la naissance à la mort 535€/mois
Pierre Larrouturou : revenu inconditionnel et universel
Charlotte Marchandise : revenu inconditionnel et universel, montant non défini en réflexion de 400 à 1200€
Manuel Valls prône simplement un revenu décent versé aux précaires (800 à 850€)
François Fillon prône une fusion de toutes les aides sociales en une prestation unique conditionnée et pas universelle (847€)

dogóry

Circulation alternée dans les principales villes
Pic de pollution

13 décembre 2016
La pollution de l'air provoque chaque année 48 000 décès et coûte à la société 101 milliards d’euros par an. Les gouvernements, ont durant des décennies, subventionné la motorisation la plus polluante, le diesel. La parade adoptée pour améliorer la qualité de l’air a été, dans certaines villes, d’imposer la circulation alternée.
C'est l'automobiliste lambda qui aujourd'hui est sanctionné. Pendant ce temps le transport routier, qui est de loin le gros pollueurs sur nos routes, continue a déverser ses particules cancérigènes sur les villes et campagnes françaises.
Les gouvernements, les représentants politiques sont co-responsables de cette situation. Les lobbies ont certainement dû manœuvrer en coulisse afin que les responsables locaux et nationaux de tout bord abondent dans leurs sens.
Depuis des décennies des personnes sensées ont proposé de privilégier le transport par rail, mais c’est la route qui a eu les faveurs de nos décideurs. Nous aurions pu de ce fait réduire les rejets dans l’atmosphère.
Ne serait-il pas légitime que ceux qui ont pris ces décisions, dont on mesure aujourd’hui la gravité, puissent être poursuivis ?
Ségolène Royal en abandonnant la taxe poids lourds n’a peut-être pas contribué faire baisser les rejets polluants, mais l’argent aurait pu servir à développer un mode de transport plus propre.

Haut page