Espace France : les brèves

 

Politique

Elections Régionales

11 décembre 2015
Dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Pierre de Saintignon a t-il eu raison de suivre la consigne de Jean-Christophe Cambadélis patron du PS, de faire un barrage républicain au FN. Alors que ces mêmes Républicains refusent la réciproque comme Dominique Reynié en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
Au soir de ce premier tour, nombreux étaient les hommes politiques du PS a déclarer que les français doivent prendre leur responsabilités pour faire barrage au FN. Il est indécent de culpabiliser les électeurs alors que le Parti Socialiste n'a même pas tenté d’infléchir sa politique droitière. Comment qualifier autrement la ligne suivie par le PS.
Pendant le quinquennat de Sarkozy, les thèses du FN se sont banalisées. A vouloir surfer sur les idées de ce parti extrême, les électeurs de droite ont préféré l’original à la copie. Depuis trois ans le FN n’a cessé de progresser, en cause les promesses non tenues de Hollande.
Il est à craindre que, lors de prochaines élections, le score du FN soit encore plus important.
PS, ressaisit-toi si tu ne veux pas disparaître !

 

Faut-il rendre le vote obligatoire ?

Vote obligatoire

8/12/2015
Comme a chaque lendemain d'élections, le même thème revient au tapis : faut il rendre le vote obligatoire. Ce midi sur France Bleu les avis étaient partagés. Avant de rendre tout vote obligatoire, il faudrait, comme le suggèrent certains auditeurs, comptabiliser les votes blancs et/ou nuls.
Il faudrait peut-être aussi prendre en compte les abstentionnistes car, certains ne se déplacent pas pour voter peut être par lassitude, ou pour des raisons politiques. Je serait curieux de voir (dans le cas d’une proportionnelle avec la prise en compte des abstentionnistes) si un hémicycle a moitié vide ne stimulerait pas nos hommes politiques a s'investir largement dans les débats et, surtout a tenir leurs promesses de campagne. 50% d’élus en moins cela représente des économies substantielles pour les finances de l’Etat.
Pendant cette émission une personne a même déclaré que "pour une bonne démocratie il faudrait rendre le vote obligatoire". Il y a, et il y a eu des pays où le vote était obligatoire, dans certains de ces pays les candidats étaient même désignés par le pouvoir.

Si l'on veux que la participation aux élections soit plus importante, il faudrait peut-être que les élus respectent leur programme ou leurs promesses et, que les électeurs puissent les révoquer.

 

 

Economie / Emploi / Ecologie

COP21 ou la satisfaction des dirigeants mondiaux

Désolation

Nos vertes prairies sont-elles menacées ?

Hausse des demandeurs d'emploi en octobre

29 novembre 2015
Le 28 novembre 2013 l'Elysée confirmait l'inversion de la courbe du chômage. En novembre 2015 les chiffres annoncés prouvent le contraire, 42 000 chômeurs de plus en un mois ont été comptabilisés.
Les milliards d'aide versés aux entreprises pour l'embauche de salariés n'ont pas eu l'effet escompté par le gouvernement. Cela fait trois ans que le MEDEF est choyé sans que les chiffres du chômage, qu’il avait pourtant promis de réduire (il proposait à l’époque de créer 1 million d’emplois), ne s’améliorent. Pourtant les dividendes des actionnaires sont en augmentation, à croire qu'ils suivent la courbe du chômage. Il faudrait peut-être imposer une baisse des bénéfices pour que la courbe du chômage suive la même pente. Pendant que la majorité de personnes ont des fins de mois difficiles, certains s’en sortent beaucoup plus aisément en touchant, par exemple des retraites chapeaux non soumis au paiement de cotisations sociales ni à la CSG, ou en touchant des indemnités de départ de plusieurs millions d’euros et aussi des primes d’embauche elles aussi de plusieurs millions d’euros (cas de Michel Combes). La devise de la France "Liberté, Egalité, Fraternité", devrait peut être s’appliquer de façon identique aux dirigeants d’entreprise et aux salariés (mêmes droits en cas de cessation d’activité).

Le Danger du cholestérol : mythe ou réalité ?

 

12 octobre 2015
Les médecins sont prompt à prescrire des médicaments pour lutter contre le cholestérol, mais certaines études tenteraient à prouver que l'absorption de ces remèdes n'est pas sans danger.
Aujourd'hui des médecins accusent les laboratoires pharmaceutiques et les industriels de surfer sur la peur du cholestérol pour vendre leurs produits. Ils ont fait beaucoup de profits grâce aux statines et à de nouveaux produits comme des margarines, des yaourts enrichis en stérols végétaux ou phytostérols.